No G00gle

Observatoire de l'implantation de G00gle à Rennes

Outils pour utilisateurs

Outils du site


g00gle:google-et-genetique

Différences

Ci-dessous, les différences entre deux révisions de la page.

Lien vers cette vue comparative

Les deux révisions précédentes Révision précédente
g00gle:google-et-genetique [2019/05/16 11:58]
xavcc réagencement
g00gle:google-et-genetique [2019/05/16 12:09] (Version actuelle)
xavcc contenu
Ligne 31: Ligne 31:
 ===== Alphabet, google investit ===== ===== Alphabet, google investit =====
  
- +Google parle et s'​intéresse à la génétique
-===== Google parle et s'​intéresse à la génétique ​=====+
  
 ==== Mai 2019 - Investit dans le génie génétique ==== ==== Mai 2019 - Investit dans le génie génétique ====
Ligne 43: Ligne 42:
  
 Le système, Clustered Regularly Interspaced Short Palindromic Repeats (« Courtes répétitions palindromiques groupées et régulièrement espacées »), CRISPR-Cas9,​ notamment tel que développé par la chercheuse française Emmanuelle Charpentier,​ est un outil de génie génétique permettant de modifier //​facilement//​ et très précisément les séquences d’ADN. Il suscite des questions d'​éthique médicale et environnementale quant à l'​eugénisme et aux conséquences environnementales de la manipulation du génome. Le système, Clustered Regularly Interspaced Short Palindromic Repeats (« Courtes répétitions palindromiques groupées et régulièrement espacées »), CRISPR-Cas9,​ notamment tel que développé par la chercheuse française Emmanuelle Charpentier,​ est un outil de génie génétique permettant de modifier //​facilement//​ et très précisément les séquences d’ADN. Il suscite des questions d'​éthique médicale et environnementale quant à l'​eugénisme et aux conséquences environnementales de la manipulation du génome.
 +
 +==== Juillet 2017 - Google et DeepMind violent la loi ====
 +
 +Source [[https://​www.bbc.com/​news/​technology-40483202|Google DeepMind NHS medical trial broke UK privacy law]], BBC
 +
 +Une application g00gle - DeepMind pour National Health Service (NHS), le système de la santé publique du Royaume-Uni,​ a violé la loi britannique sur la protection de la vie privée.
 +
 +Des détails sur environ 1,6 million de patients ont été fournis à la division DeepMind de Google au cours des premières étapes d'un test d'​application l'an dernier.
 +
 +L'​information a servi à élaborer et à perfectionner un système d'​alerte,​ de diagnostic et de détection qui permet de repérer les patients à risque de développer des lésions rénales aiguës (AKI). Le résultat a été une application appelée Streams, conçue pour aider les médecins à repérer les patients à risque d'​insuffisance rénale aiguë.
 +
 +Dans un communiqué,​ le Royal Free a déclaré qu'il avait pleinement coopéré à l'​enquête de l'OIC et s'est félicité des conseils qu'il avait reçus sur la meilleure façon d'​utiliser les données des patients dans les futurs essais.
 +
 +L'​accord entre le Royal Free et DeepMind a été rendu public pour la première fois en février 2016 et a suscité une controverse quant à la quantité d'​informations sur les patients qui sont partagées sans consultation publique.
 +
 +En mars de cette année 2017, un rapport académique sur la manière dont les données des patients ont été traitées a révélé des "​insuffisances"​ dans la manière dont les informations ont été transmises.
 +
 +Les auteurs ont déclaré qu'il était "​inexcusable"​ que les patients n'​aient pas été informés de ce qui s'​était passé avec leurs données.
 +
 +À l'​époque,​ Google DeepMind a déclaré que le rapport contenait des "​ erreurs majeures "​ qui déformaient la façon dont elle et le Royal Free avaient utilisé les données.
 +Sujets connexes
  
  
g00gle/google-et-genetique.txt · Dernière modification: 2019/05/16 12:09 par xavcc